Ce que disent les sous-marins et les avions

La France est fâchée et s’emporte contre la fourberie de l’Australie, le manque de respect et l’esprit hégémonique des Etats-Unis , l’opportunisme bien connu de la Grande Bretagne. Comme on la comprend. Mais comme cela donne la mesure du poids des acteurs actuels dans les  enjeux mondiaux. Depuis 1940, la France seule, malgré le sur- jeu d’un prestigieux de Gaulle, n’est plus un acteur principal des équilibres géo-stratégiques. La victoire de 1918 fut la dernière salve réunissant une réalité et l’illusion. Dur à encaisser pour la France et ceux qui l’aiment envers et contre tout.

Mais oui la France a raison d’exprimer son dépit et sa colère, soutenue, bien que timidement, par d’autres pays européens et les autorités de l’UE. Pacta sunt servanda, apprend-on en faculté de droit. Un contrat signé doit être respecté. Le Gouvernement Australien justifie sa volte face par des raisons de sécurité  dans la région, face à la Chine dont la menace s’est accentuée et précisée durant les dernières années. Ainsi, les sous-marins français projetés, à propulsion classique, seraient moins performants, rassurants, que les sous-marins nucléaires promis par les Américains. Et la Grande Bretagne mettra à disposition sa technologie dans le domaine. Et puis, quand même, on se parle anglais, avec des racines culturelles communes...

La justification rencontre l’ironie française. Les sous-marins américains seront à disposition des Australiens un bon nombre d’années plus tard. Et tout porte à croire que leur maniement nécessitera des Américains aux commandes. Donc, adieu l’indépendance, bonjour un lien de vassalité renforcé . Soit, mais la réponse tient au pari que la Chine ne va pas passer à court terme de la pression à la guerre, et que l’annonce de cet arsenal à moyen terme est déjà dissuasif. En effet, la Chine, probablement inquiète de ce retour d’influence américaine , a tout de suite protesté.

Quoi que l’on pense , sur le fond, du revirement australien et d’une manière de faire très déloyale, on doit prendre acte du fait que seule l’Amérique , tristement libérée du fardeau afghan, offre l’image d’une protectrice crédible en cas de choc militaire frontal avec la Chine. Ce serait dans cette région, dans ces mers chaudes que se concentreraient les risques les plus grands. Plus en Europe;  la Russie n’étant plus une super-puissance terrifiante. Encore que....En effet, des pays de l’UE, naguère dans le giron soviétique, continuent de ne voir que dans les États- Unis  la suprême garantie.

Et l’Europe?... a-t-on envie de crier. Autour de la France et de l’Allemagne, ne pourrait-on pas construire une véritable Europe de la Défense? Si l’Europe doit exister et peser sur la marche du monde, ne faudrait-il pas enfin articuler un tel volet militaire?  Micheline Calmy Rey n’y croit pas et suggère à l’Union européenne une position de Neutralité active à la Suisse; jouant un rôle de référence et de disponibilité au service des valeurs, du droit, de la paix. Pas réaliste aux yeux de son contradicteur en débat, François Hollande. L’Europe ne pèsera vraiment qu’avec un poids stratégique. Alors, l’impasse, étant donné que les membres de l’UE n’ont pas de vision commune à ce sujet? On en revient à l’idée d’une Europe à plusieurs cercles, un noyau motivé de pays membres se regroupant pour construire un ensemble politique et militaire faisant le poids. Seulement , il y faudrait un certain renoncement à la stricte autonomie nationale. la France, la première, n’y est pas prête.

Toutefois, l’histoire a des accélérations mais aussi un temps long. Peut être que l’on verra une évolution. Peut être que, les États Unis montrant de plus en plus que l’Europe n’est pas leur priorité, celle-ci trouvera la volonté et l’énergie de s’inventer une identité militaire crédible.

Un mot enfin sur la Suisse. Nous n’aurions jamais voté pour François Hollande. Mais ce qu’il dit sur le choix du Conseil fédéral d’acheter un avion de combat américain est très juste. Nous allons dépendre d’un partenaire lointain, assez imprévisible, pouvant cesser de fournir les pièces essentielles à notre flotte aérienne. Surtout, au moment où nous avons déjà commis l’erreur d’enterrer l’Accord cadre, nous diminuons encore un courant d’empathie avec nos partenaires européens, la France au premier chef, dont nous avons pourtant bien besoin à maints égards. L’achat de cet avion ne devait pas répondre à des critères uniquement  d’évaluation technique. Une Suisse évoluant en danseuse sur la ligne de touche du terrain de l’Europe aurait dû faire intelligemment, instinctivement un choix aérien européen. Car, même sans plus de prééminence dans le monde , l’Europe est notre famille. 

Commentaires

  • «Et la Grande Bretagne mettra à disposition sa technologie dans le domaine. Et puis, quand même, on se parle anglais, avec des racines culturelles communes...»

    Et la reine, vous en faites quoi ?

    La France est à la ramasse, c'est tout !

  • Il y a beaucoup de failles dans votre billet. Dans l'ordre :
    "Les sous-marins américains seront à disposition des Australiens un bon nombre d’années plus tard. Et tout porte à croire que leur maniement nécessitera des Américains aux commandes."
    C'est l'argument des Français. Reste à le prouver. Les Australiens seraient donc incapables de se former à un sous-marin nucléaire ? Allons donc... Cela sent la mauvaise foi à plein nez.
    De plus, des sous-marins au diesel, c'était valable en justement 1940. Comment les Australiens ont-ils pu accepter le contrat français, c'est difficile à comprendre...
    "En effet, la Chine, probablement inquiète de ce retour d’influence américaine , a tout de suite protesté." On la comprend parfaitement. L'agitation militariste des Américains est difficilement justifiable. Souvenez-vous de la crise de Cuba...
    "François Hollande. Mais ce qu’il dit sur le choix du Conseil fédéral d’acheter un avion de combat américain est très juste."
    Encore une fois, le Rafale, seul rival du F-35 a plusieurs défauts. De un, il est français. La France ne cesse de mettre des bâtons dans les roues helvétiques.
    Ejection d'Erasmus, de la Bourse européenne, etc, etc... Tous ces mauvais coups sont pilotés par la France/Jules César qui ne supporte plus ce petit village gaulois qui résiste à son impérialisme...
    De deux, américain certes mais de 5ème génération. Un avion du futur pour une aviation du futur. Impossible de négliger cet aspect du problème...
    Et vaut-il mieux un vendeur certes fourbe mais éloigné qu'un vendeur tout aussi fourbe mais voisin direct ?

  • Et si la Suisse avait acheté "intelligent", c'est-à-dire le Gripen; il aurait dit quoi M. Hollande ?

  • M.Eggly@ Je vous invite à propos du F-35 à lire ce billet de Pascal Kümmerling (les commentaires sont aussi assez édifiants...) :
    http://psk.blog.24heures.ch/archive/2021/09/23/le-projet-prochain-avion-de-combat-remporte-un-prix-internat-871756.html

  • Ne vous en faites pas, je commence à savoir pourquoi je suscite autant "d'attention" de la part de la "droite" comme de la gauche, allez savoir si il y a encore une différence. Mais ne vous en faites pas pour votre soi-disant censure me concernant, de toute manière ça fait longtemps qu'en réaction à vos attitudes que certains trouvent bizarres, j'ai orienté mes investigations, notamment concernant la Suisse au travers d'autres occupation que de pouvoir m'exprimer sur des blogs contrôlés par le système empirique helvétique, très étroitement lié aux "Paradises-Papers, "Panama-Papers" et maintenant aux Pandora Papers et je vais même me concentrer sur vos proches genevois avec encore plus de méthodes !

    https://www.icij.org/investigations/pandora-papers/switzerland-fidinam-wealth-management-money-laundering/

    https://www.icij.org/investigations/pandora-papers/

    https://www.icij.org/

  • Pôvres helvètes, nous vivons à l'époque de la blockchain pour analyser les données qui circulent entre vos banques, non, à la base, le système blockchain que vos écoles polytechniques n'ont même pas réussi à, ne serait-ce que comprendre le b-a-ba de son fonctionnement n'était pas initialement créé pour contrôler le Bitcoin, mais pour faire tomber toutes les protections futiles que vos banques et institutions utilisent pour commettre leurs crimes !

    Renseignez-vous un peu sur l'actualité en matière de transferts de données informatiques, parce qu'à ce niveau, l'Europe en est encore à l'âge de pierre !!

  • Avec mon sous-marin, vous seriez étonnés de voir jusqu'où il est, avec quelques clics, possible de naviguer en eaux troubles, Monsieur Eggly, évitez de vous exposer via des plateformes aussi poreuses, c'est la porte ouverte à tous vos appareils connectés !

    Puisque les sous-marins semblent vous intriguer

    La plateforme TdG est très instructive, notamment concernant des réseaux pédophiles et quelques autres types de sous-marins préhistoriques dirigés à distance par quelques organismes liés à certains types de finances, Monsieur Eggly, évitez ce genre de piscicultures où les pêches y sont prodigues !

    Bien à vous

  • Soyons reconnaissants à M. Jacques-Simon Eggly de nous permettre de goûter à nouveau la saveur unique des commentaires du soi-disant Corto, qui a tant manqué ces derniers mois aux habitués des plateformes poreuses qui hébergent les blogs de Tamedia. On ne se lasse pas, en effet, d'entendre un compatriote (Corto est en effet originaire de Ste-Croix/VD), parvenu au faîte de sa gloire, répéter avec force, depuis son exil en terre sainte, que nous sommes de “Pôvres helvètes”.

    Petite précision: les connaissances de Corto en matière de sous-marins résultent de nombreuses expériences qu'il a faites assis dans sa baignoire (raison pour laquelle il a employé l'expression “en eaux troubles”) avec des jouets en plastique en provenance de Chine. Expériences qu'il a ensuite affinées dans son aquarium grâce à des modèles réduits téléguidés achetés en action sur internet au prix de CHF 41.95 la pièce avec l'indication “à partir de 12 ans”.

  • les commentaires expliquant le refus australien, vous ne le les publiez pas, non, vous les enfouissez machinalement dans vos semblants lacustres, vous vous laissez tenter par des jeux défavorablement qualifiables. Vous le savez que ça marque les âmes.

    C'est dans ces eaux que fraient les courants de l'amoralité et des l'imoralité, mais cela reste moins puissant que le destin.

    Secondo :

    Avertissement — Effondrement imminent de la chaîne d’approvisionnement mondiale: famine généralisée, pannes de réseau électrique et ruine économique sont les fléaux à notre porte

Les commentaires sont fermés.