Noël sans haine

Dans ce monde où tant de choses sont si dures, on entend parler de la joie de Noël. Récemment,lors de sa prédication, La pasteur Marie Cénec évoqua l’attentat criminel perpétré au réputé marché de Noël à Strasbourg. Pour elle, native de cette ville où elle a passé son enfance, cet acte odieux résonnait particulèrement. Mais elle mit en évidence les rassemblements des habitants qui eurent aussitôt lieu. On entendit des paroles émouvantes. Revenait ce message fort : la haine ne nous gagnera pas, la joie de Noël ne nous abandonnera pas. Et le marché féérique continua d’éblouir les passants, comme une offrande aussi aux victimes. Comme après d’autres attentats ignobles, une certitude s’imposait : la terreur peut faire renaître le meilleur de ce que les hommes savent aussi développer.


A cet égard, les Chrétiens, qui n’ont pas le monopole d’une révélation religieuse, sont porteurs d’un message. La naissance évoquée de Jésus annonce la destinée d’un homme relié à ce qui nous dépasse mais peut nous habiter et nous guider ; une destinée qui va offrir l’idée que la mort n’est pas la fin de tout, que la vie a un sens et qu’un mouvement de resésurrection mystérieuse est en travail en chacun de nous. Le message est d’autant plus fort qu’il passe par le chemin de croix, soit la rencontre du mal et de la souffrance. Or, au début et à la fin, le cœur du message chrétien porte la joie, l’amour et l’espérance. On peut en penser ce que l’on veut, mais ce n’est pas mal et l’histoire humaine en a été marquée à jamais.


Oui,mais gare pour autant à l’angélisme, à l’oubli de la réalité. Le mal, la perversion de l’esprit et de l’émotion existent jusques dans le domaine religieux. Il faut regarder cela en face, lucidement. Soyons clair. L’Islam d’aujourd’hui, tel qu’il a parfaitement droit de cité dans nos villes européennes, n’a pas su neutraliser une action persistante et tenace d’un islamisme de non intégration et d’agressivité. Que ce soit le fait d’une petite minorité, qu’il faille se garder de tout amalgame, qu’une politique large d’intégration, notamment par la scolarité et la formation, soit nécessaire : voilà qui n’empêche pas de constater une inquiétante force de pénétration. Face à cette réalité, le rappel de nos valeurs humaines, sociales, politiques, institutionnelles est un devoir vital. Les règles de nos démocraties, les critères de notre vie collective, dont la laïcité, doivent être affirmés sans la moindre faiblesse. Gardons nous du relativisme dans ce domaine et de la gélatine trop explicative. La détection, la répression, la sanction sont les instruments de la guerre légitime et impérative à mener contre les semeurs et les inspirateurs de haine.


Noël n’en a pas moins toute sa lumière et pleinement son sens. On doit mener la guerre contre les forces de destruction, mais sans la haine qui nous mettrait à leur triste diapason. Une part essentielle de la résistance est la résilience. Il donc bon d’être animé, rassemblé par la joie de Noël. Les Chrétiens en particulier, tout en pensant à la souffrance si lourde dans ce monde, ont une chance de s’ouvrir à la possibilité de la joie ; grâce à une bonne nouvelle qui a du sens et qui rassemble.

Commentaires

  • Dans la théorie du "pas d'amalgame" que vous nous servez, il y a un élément qui n'est pas pris en compte : la force des islamistes, c'est qu'ils se revendiquent d'être de vrais croyants, les seuls vrais. Les autres, qui aimeraient bien rester peinards, le savent et se taisent. Mais ils ne feront rien contre les vrais croyants et quand ils seront obligés de le faire, ils leur obéiront sans barguigner.
    Quant à l'idéologie chrétienne,"vous avez tué ma femme et mes deux enfants mais vous n'aurez pas ma haine" : je me dis que le type qui a écrit ça n'aimait tout simplement pas sa femme et ses enfants. Facile de ne pas haïr quand on ne sait pas aimer...

  • Faut vous présenter à l'élection papale! L'autre est en train de virer islamiste.

  • Noël, Lumière, Paix et Joie… en même temps que tant de foyers français, pour aller au plus proche de chez nous, ne connaîtrons pas: ni joie, ni fête, ni cadeaux, ni traineaux en haute neige… rien que l'insécurité de par la volonté d'hommes et de femmes que la message de Noël ne concerne pas ou plus.

    Trois visages du christianisme: Vincent de Paul pour la misère, les maladies, le désespoir

    François d'Âssise pour l'écologie, la biodiversité, la poésie

    Nicolas de Flue pour la paix (laquelle ne se peut sans partage)!

  • Je ne vois la haine que du côté de l'islam partout dans le monde aujourd'hui!

  • Le rappel indispensable de nos valeurs humaines passe notamment par le pardon des offenses mais ceux qui abordent ce thème oublient que le pardon des fautes y compris l'offense n'est accordé qu'à celui ou celle qui reconnaît sa faute, déclare s'en repentir et vouloir ne plus recommencer.
    Tout psy confirmera qu'il est difficile de ne pas récidiver tant que l'on ne peut pas comprendre pourquoi on commet une faute de manière récurrente.

  • Bonne et Heureuse Année M. Eggly

  • J'expliquais sur votre blog que ce n'était pas à la Suisse de "s’imprégner" de l'Europe mais de l'Europe de s'inspirer de la Suisse !

    C'est peut-être en train de se faire en France avec le référendum populaire (RIC)

  • Ce qui n'est pas rationnel dans cette affaire, c'est que, ce que nous appelons "haine" n'est en fait que le message de "allah" transmit par son "prophète" Mahomet" !

    Ca va être très compliqué de dialoguer dans un contexte aussi "divin" !

  • Ne pas négliger que dans la totalité des pays à majorité musulmane, les seules contestations tolérées par les pouvoirs totalitaires sont ceux qui se revendiquent inspirés par le coran et encore, depuis quelques années ces bastions contestataires sont réprimés férocement par pompiers pyromanes chevillés dans les "démocraties" musulmanes.

    Il reste néanmoins très délicats pour ces pouvoirs souvent "progressistes" de s'opposer aux dogmes de l'islam et nous observons au sein des nations européennes des condamnations envers les pays arabes qui tuent des islamistes impliqués dans des actions terroristes, nous venons de le voir avec la réaction d'Al Sisi lorsqu'il a fait exécuter plus de 40 militants islamistes après l'attentat ayant tué 4 japonais dans un attentat à la bombe contre un bus pour touristes dans les alentours du Caire.

    Imaginons qu'après l'attentat commis à Strasbourg que le gouvernement Macron élimine physiquement 40 membres de factions islamistes en France ?

  • Bonne et heureuse année, santé, bonheur et succès à tous !

    (pardon pour le retard)

Les commentaires sont fermés.