21/02/2018

Non à

Cette votation sur l’Initiative <no bilag> ouvre une discussion sur le libéralisme. Il y a des Libéraux, particulièrement des jeunes PLR, qui défendent cette Initiative. Ils en ont bien le droit. Et, jusqu’à des limites qui les rendraient incohérents, des membres du PLR se réclamant d’un libéralisme affirmé et complet, y compris dans le domaine de l’information, ont bien le droit de contester la redevance perçue très largement au profit de la SSR.


Mais il importe aussi de remettre le libéralisme dans son vrai registre ; qui n’est pas doctrinal, encore moins doctrinaire, mais philosophique. La philosophie libérale postule certes une liberté responsable. Autrement dit, dans le domaine des libertés individuelles de base comme dans le domaine économique, le postulat est de faire confiance aux personnes, aux entreprises, à une saine concurrence, là où il y a toutes les raisons de le faire.


Ce libéralisme là n’est cependant ni l’anarchisme ni la loi de la jungle. Il ne nie pas l’Etat, il le régule et le circonscrit autour de ses tâches nécessaires. Prenons la sécurité. Des sociétés privées de sécurité existent mais elles ne sauraient remplacer les polices de l’Etat. Prenons l’école. Des écoles privées existent , sont complémentaires mais ne sauraient éliminer l’instruction publique. Et puis, en Suisse, le libéralisme a toujours été associé au fédéralisme. Cela indique une place laissée , autant que possible, aux souverainetés cantonales. Mais cela indique également une solidarité confédérale, laquelle prend en compte la représentation et la protection des minorités.


Pourquoi tous ces rappels ? Parce que la question des médias en Suisse n’échappe pas à ces critères et à ces valeurs. Parce que trop d’équilibres sont en jeu pour que l’on affaiblisse gravement la SSR ; pour qu’on la plonge dans un bain frénétique de concurrence, dans une saturation publicitaire, dans un tourbillon d’émissions venues d’ailleurs et branchées principalement sur la recherche du taux d’audience. Sans la redevance, les émissions les plus qualitatives, l’information rigoureuse exigeant le plus de préparation passeraient certainement à la trappe. Le devoir de montrer la Suisse dans ses diversités serait largement oublié. Sans elle, de surcroît, les radios et les télévisions régionales qui bénéficient d’un bout de la redevance ne tiendraient très probablement pas le coup. La Suisse romande, quant à elle, deviendrait de plus en plus, dans le domaine télévisuel, une sorte d’appendice du marché français. Sans doute que les grands éditeurs suisses de presse et de numérique supplanteraient une SSR bien déplumée et désarmée , courant affolée à la quête de publicité.


Alors, cela ne va pas. Oh, il y a des choses à dire sur le comportement parfois suffisant de certains journalistes de la SSR qui se croient dépositaires de la bonne parole. Beaucoup ont une sensibilité personnelle de gauche. Cela ne les autorise pas à rudoyer, par exemple lors d’émissions, des élus UDC dont les propos ne leur plaisent pas. On peut combattre politiquement l’UDC. Il n’en est pas moins le plus grand parti de Suisse. La SSR, à la faveur de la nouvelle loi qui attend le résultat de la votation pour devenir opérante, devra maigrir un peu et s’astreindre à l’introspection autocritique. Mais aucune irritation ne justifierait ce qu’on appelle volontiers en Suisse allemande : jeter le bébé avec l’eau du bain.


Bref, un Libéral qui tient à son pays, à ses équilibres fédéralistes, à une information de qualité nourrissant la démocratie ne peut suivre l’Initiative. Le libéralisme de réaction idéologique peut rêver de concurrence totale dans les médias. Le libéralisme responsable met, ici comme ailleurs, les enjeux à leur juste place. Le libéralisme ne peut être de gauche car il n’est pas doctrinaire. Il ne peut pas être jusqu’au-boutiste car il ne tourne pas sur lui-même. Il a ses racines spirituelles, éthiques, patriotiques et civiques. Il est philosophique et pragmatique.< No bilag> ne peut donc pas se réclamer de ce libéralisme là car il lui dit clairement non.

17:08 | Lien permanent | Commentaires (2) |  Imprimer | |  Facebook | | | |