04/04/2016

L'UDC fait un faux calcul

L’UDC fait un faux calcul Les dernières prévisions annoncent une hausse assez spectaculaire des dépenses pour l’asile. Des politiciens de droite s’en inquiètent. Ceux de gauche, à leur habitude, relativisent le risque. Il suffira, disent-ils, que nombre de requérants soient régularisés, soient en voie d’intégration pour que les dépenses qu’ils provoquent baissent ,voire disparaissent.

 

Et puis, il y aura la diminution du temps de procédure menant à l’admission ou au renvoi. Voilà qui est sous évaluer toutes les dépenses liées à l’hébergement, puis à l’intégration. Enfin, il faut prévoir des flux croissants de migrants. Allons, soyons lucides, les dépenses en regard de l’asile, des migrants en général vont fatalement augmenter. L’UDC, sur ce point, voit très probablement plus juste que la Gauche. Mais alors, quelle mauvaise conclusion elle en tire ! Afin de compenser ces dépenses croissantes il faudrait diminuer d’autant celles affectées à la coopération au développement.

 

Seigneur, protégez nous de ces politiciens qui sont les champions athlétiques des sprints pour unijambistes. Voyons un peu plus loin que le bout du nez. Si, à terme, on veut se préserver des secousses migratoires, il faut que dans les pays vulnérables s’instaurent ou se rétablissent plus de sécurité humaine et juridique, plus de formation scolaire et professionnelle, plus d’investissements et d’actions influençant favorablement le développement économique et le niveau de vie. Il faut que la jeunesse ait un avenir autre que d’émigrer, souvent en catastrophe.

 

Il est évident que nous sommes devant des impératifs qui doivent dicter une politique. A court terme, il y a l’attitude humanitaire, morale qui demande que nous fassions notre part européenne dans l’accueil des migrants. Il s’agit de le faire avec nos exigences posées aux arrivants ; mais aussi avec un esprit de solidarité envers des personnes en détresse et vis-à-vis de nos partenaires européens.

 

Cela étant, il faut constamment mener une politique axée sur le long terme. Depuis des décennies, l’engagement humanitaire et la coopération au développement sont des éléments essentiels de notre politique étrangère et de sécurité. En politique, il arrive que la promotion des intérêts d’un pays s’écarte nécessairement de considérations purement morales. C’est le cas chaque fois qu’une démocratie a des échanges de toutes sortes avec des Etats peu soucieux des droites de l’homme.

 

Il faut assumer cette part de l’ombre. Mais, en l’occurrence, la morale, la préoccupation humanitaire vont de pair avec une réflexion lucide sur nos intérêts et notre sécurité. C’est dans un monde plus équilibré, plus juste que la Suisse évitera le mieux les risques d’une migration difficilement contrôlable. En menant une telle politique d’ensemble, elle apportera sa pierre à la construction d’un monde moins inflammable. Elle le fera autant pour elle que pour tous. Le premier parti numérique de Suisse préfère la calculette à une vision politique d’envergure. Ce n’est pas une manière intelligente de s’engager pour son avenir.

21:18 | Lien permanent | Commentaires (7) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Ben voyons !
A force de jouer aux trois singes, vous devenez un bisounours.
Les dernières révélations de Panama ne sont que l'apéro d'un festin que se partagent les ploutocrates engraissés par la bien pensence occidentale qui tente vainement de se racheter une conscience en arrosant, unilatéralement.

Écrit par : Pierre Jenni | 04/04/2016

Un geste d'envergure serait que vous en preniez un ou une chez vous et arrêtiez de demander à des citoyens plus modestes que vous d'assumer financièrement et socialement le coût votre idéal.

Écrit par : norbert maendly | 05/04/2016

Pierre Jenni, les plus arrosés dans ce festin, sont les membres de l'internationale célébrissime !

Ne pas confondre, il n'y a pas plus capitaliste qu'un dirigeant communiste, c'est bien connu !

Écrit par : Cyrano | 05/04/2016

La politique de l'asile est un emplâtre sur une jambe de bois. Elle contient en elle le germe de la dégénérescence et des abus. En s'ouvrant au monde, on invite la misère, au delà du supportable.
En revanche, comment se fait-il que vous ne parliez pas ici de la diminution des contributions à l'OCDE. Tous les parlementaires avaient promis, la bouche en coeur, assurer un misérable 0,7 %. Et voilà qu'il reviennent avec une proposition de diminution de 0,5 à 0,4. La honte !
http://www.appel-pauvrete.ch/?ct=t%28NL_DB_avril16_Appel_contre_la_faim_et_la4_4_2016%29

Écrit par : Pierre Jenni | 05/04/2016

"Afin de compenser ces dépenses croissantes il faudrait diminuer d’autant celles affectées à la coopération au développement. Seigneur, protégez nous de ces politiciens qui sont les champions athlétiques des sprints pour unijambistes."

La revue "Un seul monde", l'organe de la DDC (Direction pour le développement et la coopération suisse)de mars 2008 dans l'éditorial "Périscope" indiquait:
"Entre 1990 et 2005, les guerres ont coûté à l'Afrique l'équivalent de quelque 353 milliards de francs. Ce montant comprend les coûts directs des conflits (...)
Il correspond à peu près au volume de l'aide internationale attribuée au continent noir durant cette même période."

La coopération ne peut en aucune manière contribuer à développer un pays, pour la bonne raison qu'elle favorise systématiquement les mauvais acteurs. La couche de gens capables de capter les subventions...

C'est non seulement inutile mais nuisible à un développement par les "voies naturelles"...

Écrit par : Géo | 05/04/2016

Vous feriez mieux d'écrire que les commentaires sont censurés...

Écrit par : norbert maendly | 05/04/2016

@Monsieur Eggly et que dire des nombreuses études qui soit disant sont représentatives du mode de vie du Peuple Suisse alors que la majorité ne répond jamais ni aux sondages ou autres
L'abus des technologies a muré de nombreux esprits.Qui ne répondent plus aux numéros de téléphones inconnus car ayant enregistré dans leur mémoire personnelle tous les appels dérangeants sans compter que nombre d'habitants n'ouvrent plus leur porte à des inconnus
Les gens ont compris depuis longtemps qu'il ne fallait plus faire confiance aux sondages ou autres sur Internet car ces derniers sont sources de harcèlements de la part des Call Centers
Alors nous dire que des calculs ou autres sont représentatifs du peuple n'est que pur mensonge
Sans compter les contrefaçons de courrier envoyé soi disant par la Confédération
Et les nombreux faux diplômes qu'on peut se fabriquer grâce à des logiciels
Magnifique dimanche pour Vous Monsieur

Écrit par : lovejoie | 10/04/2016

Les commentaires sont fermés.