26/06/2015

bus genevois:bravoet merci

Bus genevois : bravo et merci

Le Bus affrété par la Fondation pour Genève boucle son tour de Suisse. Quelle aventure ! Tous les cantons visités. Des échanges avec leurs Gouvernements, les autorités des villes hébergeant le bus, des personnalités du lieu. Des Genevois exerçant des fonctions publiques ou simples adhérents à l’exploit qui retrouvaient l’équipe au fil des étapes. Quelle équipe,  engagée dans un travail de logistique, de planification, d’organisation, de contacts ne permettant pas la moindre pause. Oui, c’est remarquable.

Il faut en premier lieu mettre en évidence Ivan Pictet, le Président de la Fondation pour Genève. Car c’est lui qui a eu l’idée, qui fut l’instigateur. Une fois de plus, ce banquier s’est engagé. Ce fut l’opération Genève gagne avec la Chambre de commerce. Ce fut la promotion de Genève place financière. Ce sont les relations privilégiées avec des personnalités internationales attachées à Genève, tels les Secrétaires généraux de l’ONU. Et bien d’autres choses. Ici, une fois encore, on a vu éclore l’idée, s’affirmer une capacité de convaincre qu’elle était bonne, de motiver, de former une équipe et de persévérer dans une action minutieusement préparée, de surmonter les accrocs qui n’ont pas manqué de se produire. Et voilà le résultat.

Verra-t-on encore des sceptiques dire : tout cela pourquoi ? Eh bien la réponse est évidente. La Suisse ne serait pas ce qu’elle est sans l’apport de Genève : son rôle sur la scène internationale, sa place dans le monde financier, sa vocation culturelle. Réciproquement, Genève doit ce qu’elle est à la Confédération. Des personnalités ont incarné ce lien consubstantiel  Dufour, Dunant, Gustave Ador, Rappard et bien d’autres. Leurs expériences à l’étranger, leurs liens avec des figures de proue sur la scène européenne et mondiale : ces Genevois les ont utilisées pour servir leur pays. Ouverts oh combien vers l’extérieur, profondément Genevois et profondément Suisses. Nos Confédérés n’ont pas toujours conscience du fait que nous sommes précisément Confédérés autant qu’eux, que nous partageons la même histoire avec ses péripéties et ses mythes, lesquels  forgent notre patriotisme commun en dépit des différences.  Dans certains cantons Genève peut sembler sinon exotique tout au moins périphérique. Les Députés genevois aux Chambres fédérales l’ont souvent constaté. Une action originale, pédagogique, conviviale, sympathique de présence et de promotion à travers le pays aura donc été tellement fondée, opportune. L’accueil reçu à toutes les étapes, à des degrés divers bien sûr, aura été réjouissant. L’étape du Grüttli restera dans les mémoires. Oui une riche idée, une belle aventure, un acte au long cours, civique, genevois et  confédéral. Que dire de plus à La Fondation pour Genève, à son Président, à ses collaborateurs et collaboratrices, aux bénévoles qui on accompagné  le périple : bravo et merci.   

12:05 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.