02/01/2013

"Toutes les aberrations totalitaires du vingtième siècle, les intégrismes actuels ne seraient que des accidents dramatiques"

lenoir frédéric.jpgIl y a bien sûr tout le bien que l’on souhaite à ses proches, à ceux qui vous sont les plus chers sans s’oublier soi même. Il est presque impossible d’imaginer que, dans ce cercle de proximité, rien de fâcheux n’adviendra à quiconque.  Puissent dans ce cas les liens affectifs adoucir les effets des blessures.La nouvelle année a donc commencé.  Des voeux ont été échangés.  Des manifestations joyeuses ont eu lieu un peu partout à l’heure du passage. Cela fait plaisir et l’on oublie un instant les continuités de malheurs. Alors, puisque c’est la période des vœux, pourquoi ne pas en exprimer ici.

Mais ici, c’est vers l’extérieur que se porte le regard. Oh mon Dieu, le train du monde  suscitera-t-il davantage d’optimisme ? Lors d’une conférence récente à Genève, Frédéric Lenoir alignait, certes, tous ses motifs d’inquiétude. En revanche, il voyait une ligne continue de progrès ou de progression humaine dans l’affirmation toujours plus accentuée de l’individu dans sa liberté personnelle et sa responsabilité.


Toutes les aberrations totalitaires du vingtième siècle, les intégrismes actuels ne seraient que des accidents dramatiques, des tentatives d’empêcher la progression en longue durée de cette ligne continue. Cette démonstration laisse assez sceptique. On peut reconnaître des améliorations nombreuses tout en observant et en prévoyant des détériorations tout aussi nombreuses. On peut  aussi croire aux  cycles historiques, aux fins de civilisations dont nous pourrions être aujourd’hui, en Europe,  des figurants un peu inconscients ; comme au temps du bas Empire romain.

Toutefois, comme le disait Guillaume le Taciturne, il n’est pas besoin d’espérer pour entreprendre ni de réussir pour persévérer. Et à défaut d’espérer trop précisément, on a le droit de rêver un peu

L’année accentuera- t-elle la conscience d’une action convergente , à l’échelle mondiale, afin de ne pas altérer les conditions naturelles de la vie sur cette planète ? Les problèmes de l’eau , des énergies fondamentales feront-elles l’objet de conventions plutôt que de tensions dangereuses croissantes ? L’Afrique trouvera-t-.elle une stabilité propice à une croissance économique dont elle est capable ? Verra-t-on enfin des gestes de paix concordants au Proche Orient ? La Syrie tournera-t-elle le dos à une dictature sans tomber dans une autre ? Les suites des printemps arabes apporteront-elles des progrès humains dans la vie de tous les jours, y compris pour les femmes : ou au contraire ?  Enfin l’Europe retrouvera-t-elle le chemin d’une dynamique entraînant et reliant tous ses acteurs ; ou au contraire ?

Il est aussi permis de formuler des vœux pour son pays. Nous avons des institutions, une culture politique, une pratique du dialogue social qui sont autant de chances. Encore faudra-t-il les protéger et les faire vivre tout en sachant adapter ce qui doit l’être, innover où il le faudrait. Pensons à la structure du Conseil fédéral, par exemple. On aimerait , à la fois, des banques ayant retrouvé une manière d’être et d’agir inspirant confiance et une résistance plus forte de la Suisse aux pressions  unilatérales. Enfin, ne convient-il pas de rechercher un type de relations plus globales avec l’Union européenne dès lors que la méthode des dix dernières années, à savoir des négociations bilatérales sectorielle et périodiques, risque d’être de plus en plus difficile.  Oui, si 2013 pouvait être, dans ce pays, l’année de la restauration d’une confiance méritée !   

 

08:40 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

L’occident ne serait pas quelque part l’un des creusets de(s) l’islamisme(s) ?

On voudrait faire mieux, qu’on ne si prendrait pas autrement !!!

Écrit par : Corto | 02/01/2013

"Les problèmes de l’eau"
Hormis la propagande honteuse de certains profiteurs de l'humanitaire, par exemple les ONG suisses qui font de la formation de formateurs de formateurs dans les hôtels 5 étoiles du Tiers-Monde au lieu de creuser des puits, je serais curieux de savoir ce que vous entendez par là. Vous manquez d'eau à Genève ? Plus de glace dans votre whisky ?

Écrit par : Géo | 02/01/2013

@Monsieur Eggly,tout d'abord permettez que je vous présente mes meilleurs voeux pour 2013.
Que cette nouvelle année soit pour vous la découverte de gens a l'esprit opimiste qui se souviennent de tous les bobards racontés par certains pasteurs et la honte ressentie pour le moindre centime économisé,cela ne se fait pas disait-on,ben voyons donc
Au sujet de l'eau j'hésite à rire ou pleurer en voyant les nombreux acqua parcs créés même em période soi disant de pénurie d'eau alors que tous les propriétaires de piscine en Suisse barbotaient allégrement dans leur bassin aussi je préfére carrément éclater de rire .
car souvenez vous avant l'arrivée d'Internet,la vie était difficile soit mais les gens riaient malgré tout .Ils vivaient le moment présent.
Oui c'est juste la gauche facho et autres partis d'anarchistes n'existaient pas en Suisse ou du moins n'avaient pas le droit à la parole comme aujourd'hui ,pourquoi? parcequ'il y avait des hommes ,des vrais qui osaient prendre la défense de leur village ,de leur pays.C'est une importante différence entre hier et aujourd'hui ou presque tout le monde avale comme paroles d'évangiles se qui parait dans les médias sans vraiment prendre la peine de comparer et surtout prendre conseils auprès de ceux qui savent tenir à distance les arnaqueurs climatiques et ne se laissent pas intoxiquer le cerveau à coups de thories jamais vérifiables: et pour cause un logiciel on lui fait dire ce qu'on veut c'est d'ailleurs tout ce qu'il peut faire
A votre avis n'est-il pas plus beau de voir un pays comme le notre avec des gens heureux plutot qu'un monde propre mais sans âme et dépourvus d'humains qui ne savent plus rire sans prendre une cuite? Oui je sais vous allez me dire chez les Socialistes on rit surtout du malheur des autres ,on est gai,de cela je n'en doute plus quand à la bonne humeur elle est comme les fêtes sitot celles ci derrière elle disparait suite aux coups des copiés collés car déjà enregistrés prêts à être libellés sur leur blog,pour revenir tous hilares de leurs vacances à la neige ou à la mer non sans avoir bien énerver nombre de lecteurs face aux idioties du genre faut pas gaspiller
Monsieur Eggly je me permets de vous dire tout de même que toute notre éducations scolaire a été axée sur l'économie,donc dire aux citoyens faut moins gaspiller y'a une marge de savoir vivre à respecter aussi
bien à Vous Monsieur Eggly et belle journée

Écrit par : lovsmeralda | 05/01/2013

Les commentaires sont fermés.