22/11/2012

Si Israël osait...

Si Israël osait…

Un cessez le feu est enfin en vigueur à Gaza. Pourvu qu’il dure. Evidemment, la mort de civils palestiniens nullement armés, y compris des enfants, a choqué les observateurs en fauteuil que nous sommes. Pourtant, dans son principe, la réaction d’Israël était légitime. Il faut bien voir que le Hamas, avec des armes fournies par l’Iran, voire par des monarchies et émirats pétroliers, ne cessait de tirer des roquettes sur le territoire israélien, avec des conséquences meurtrières et des risques pour les civils. Or on ne saurait non plus oublier les civils israéliens. On ne saurait davantage oublier que le Hamas continue à nier le droit à l’existence d’Israël et que les déclarations des autorités iraniennes allant dans le même sens sont inquiétantes et intolérables. Ce droit à l’existence de l’Etat d’Israël, après tant de tragédies subies par les Juifs, nous ne pouvons le relativiser un seul instant. Cela n’empêche pas de regarder l’histoire tourmentée de cette région depuis un siècle. Il est hélas clair que les malentendus, les frustrations, les ambiguïtés européennes, particulièrement anglaises, les rachats et confiscations de terres ancestrales, le rejet de tant de gens  dans les camps de réfugiés : que tout enfin dans cette histoire a aussi de quoi expliquer les positions palestiniennes et la succession de guerres depuis 1948.

Mais il est navrant que les pays arabes n’aient pas pris en temps voulu la juste mesure d’une réalité irréversible, à savoir la création de cet Etat d’Israël ; eux qui après tout avaient des Etats de fraiche date dégagés des décombres de l’Empire ottoman et de la décolonisation.

Cela étant, le grand reproche que l’on peut adresser aux autorités israéliennes n’est en tout cas pas de se défendre dans l’instant ni même d’engager des opérations préventives lorsque le danger devient évident et pressant. Encore une fois c’est légitime et il en va de la protection de leurs concitoyens. Non, la grande faute politique est d’avoir, depuis 1967, transformé une occupation militaire qui se justifiait dans l’attente d’un traité de paix en implantations croissantes de colonies dans ces territoires. Il y a quelque 600.000 colons établis ainsi au mépris du droit international et des résolutions de l’ONU. De quoi alimenter la dialectique agressive des Israéliens ultra nationalistes réclamant la confirmation d’un <grand Israël> ; mais aussi inspirer un terrorisme arabe dont ce n’est certes pas la seule cause mais qui se fortifie de ce fait.

Ah, si un Rabin, chef de guerre mué en homme d’Etat avait pu convaincre son peuple qu’il ne fallait pas annexer des territoires mais obtenir des garanties régionales et internationales. Ah si, dans la foulée des discussions avec l’Egypte, la Jordanie, les Etats Unis et les pays européens et sous le contrôle de l’ONU, on avait pu alors planter les piliers d’un véritable Etat palestinien homogène géographiquement, voisin et soucieux d’une reconnaissance mutuelle.  Mais, avec ce fait accompli des implantations, comment négocier désormais la création d’un Etat palestinien indispensable et digne de ce nom ? A défaut, faut-il envisager pour un siècle ces affrontements et cette haine désespérante, avec son cortège d’angoisses et de souffrances ?

Il faut être prudent dans ses jugements lorsque l’on est loin du terrain, assis confortablement dans son fauteuil. Toutefois on peut estimer que la demande de l’Autorité palestinienne d’être au moins reconnue comme la représentante d’un Etat non membre de plein droit de l’ONU mais jouissant  d’un statut d’observateur est normale et légitime. Le Conseil fédéral a raison de prendre cette position. En même temps, il s’agit de dire que le statut de membre à part entière sera nécessairement lié à un traité de paix délimitant un territoire et garantissant l’existence et la sécurité d’Israël. Une insertion plus grande de l’Autorité palestinienne dans le réseau international officiel est sûrement un des éléments pouvant faire avancer les choses. Mais à lui seul il ne peut rien. Il faudrait un courage palestinien et arabe pour imposer la fin du terrorisme et une reconnaissance nette de l’Etat d’Israël. Il faudrait simultanément un courage du Gouvernement israélien devant l’opinion et face aux colons pour que l’essentiel du territoire occupé puisse devenir celui du nouvel Etat. Est-ce rêver d’imaginer cela possible ? Comment la communauté des Etats, prenant de la hauteur et du recul pourrait-elle y contribuer ? Verra-t-on un  jour cette terre sacrée pour trois grandes religions s’offrir au monde comme une démonstration de réconciliation possible ? Quel rôle à jouer pour les dirigeants arabes modérés et pour les élites intellectuelles et morales au sein des Juifs de la diaspora ? Que de questions, que d’inquiétudes et que d’espoirs malgré tout !

    

19:22 | Lien permanent | Commentaires (16) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Monsieur Eggly, vous écrivez :

"Ah, si un Rabin, chef de guerre mué en homme d’Etat avait pu convaincre son peuple qu’il ne fallait pas annexer des territoires mais obtenir des garanties régionales et internationales"

En deux mots, créer un état "judenRhein", après que plus d'un million de juifs aient fuis avec leurs valises en carton de TOUS les pays arabes, sous des cris de "mort aux juifs" et des lois interdisant du jour au lendemain aux juifs de posséder des bien immobilier etc. vous souhaitez qu'Israël fasse la paix avec un voisin qui d'une part appartennait à des nations qui ont déclarés 4 fois des guerres à 50 contre 1 en interdisant dans sa chartre qu'un seul juif vive son territoire, alors qu' 1,3 millions de musulmans vivent en Israël ?

Faire "une paix" avec "des" gouvernants ne tolérant pas la présence d'un seul juif dans leur éventuel futur état, avec un président resté au pouvoir alors qu'il avait juré sur son Coran d'organiser des élections tous les 5 ans, cela fait plus que 3 ans que son mandat est périmé !

Faire la paix avec un état divisé en 2 (hamas OLP) et qui dans les 4 dernières années ont massacré près de mille oposants de l'autre camp ! Faire la paix avec un gouvernement en guerre entre hamas et OLP ?


Signé un accord de paix rejeté en 1993 par Arafat alors qu'Israël octroyait 97% des revendications exigées par l'OLP ?

Signé un accord de paix avec un gouvernement d'une part tenu en laisse par le hamas et d'autre part avec une chartre de l'OLP qui explique que si elle doit retiré de sa chartre le chapitre qui explicitenant déclare que son premier but est d'exterminer tous les juifs de "palestine" c'est uniquement une ruse afin de tromper le monde et que dés que possible ce chapitre sera réintégrés dans la chartre originelle ???

Monsieur Eggly, pas de problème, donnez-moi une plume Mont-Blanc ou plutôt Caran-d'Ache, on verra ce que j'en ferait !!

Écrit par : Corto | 22/11/2012

Votre analyse est assez fine, néanmoins elle ne se base que sur des sources historiquement très récentes, et j'en conviens, dans ce cas cette orientation paraît sage.
Toutefois de tous temps Israël est avant tout un peuple qui dois se contenter du néan pour réaliser ce qu'il y a de mieux. Dans sa culture, paradoxalement, la possession de la terre n'est jamais durable au niveau individuel. Pour Israël la terre est avant tout un cadeau de Dieu. Or ce dernier concept déclenche systématiquement la jalousie et le rejet de tous les peuples de la terre.Cela correspond à des prophéties très précises. La terre entière doit rejetter Dieu: 2 Thessaloniciens 2, et Dieu lui-même envois une puissance d'égarement pour que les hommes qui ne l'ont pas reconnu s'éloignent de lui.
Israël sera foulé par les nations et humilié sous la puissance de Satan avant le retour du Dieu vivant. Vouloir restreindre ce conflit à une dimention de territoire matériel n'a plus aucun sens au regard des prophéties bibliques. Jamais les prophéties n'ont été aussi actuelles: on parlera de paix, et l'on dira "paix paix paix" mais tout à coup ce sera à nouveau la guerre. Dieu à dit qu'Ismaël, l'enfant d'Agar, sera toujours en face à face avec Israël, et cela les hommes ne peuvent pas le changer. Cet état de fait est là pour nous parler et éclairer notre entendement sur les dimenssions bien plus réelles: c'est à dire le spirituel, l'obéïssance de coeur à Dieu. Dieu tient l'univers dans la paume de sa mains! Est-ce seulement imaginable pour nous petites créatures? Pourtant c'est vrai. Nous baignons dans l'Amour et dans la Paix sans nous en rendre compte. Quand Dieu se retire, alors nous en prennons enfin conscience, mais trop tard pour beaucoup!

Écrit par : MONNEY Olivier | 23/11/2012

Presse arabe : l'armée israélienne est plus beaucoup plus clémente qu'El Assad
Les analystes arabes estiment que l'Iran et l'Autorité palestinienne sont les grands perdants de l'opération Pilier de défense. En marge des titres sur la ''victoire de la résistance'' à Gaza, l'ancien ministre jordanien Saleh al-Kalab écrit notamment dans le très distribué journal Asharq al-Awsat qu'Israël ''a gagné de cette guerre, notamment alors que les Palestiniens ont l'intention de saisir l'Onu. Maintenant, l'Europe et les Etats-Unis sont plus convaincus que les roquettes tirées par le Hamas sur les villes et villages israéliens attestent que la création d'un Etat palestinien en Cisjordanie ou à Gaza, ou dans les deux ensemble, ressemblera à la pose d'une bombe à retardement pouvant exploser à tout moment".

La chaîne saoudienne Al-Arabiya a quant à elle souligné que Tsahal était plus clémente que l'armée d'Assad. ''Tsahal est beaucoup plus clémente par rapport à ses ennemis palestiniens que l'armée d'El Assad affublée du titre de ''protecteur de la patrie'' par rapport à ses civils et rebelles''. La chaîne fournit même des chiffres : ''En 8 jours, Israël a réalisé plus de 1500 raids aériens, dans lesquels il a tué 160 Palestiniens, que certaines de ces victimes sont le fait de règlements de comptes internes et l'usage de boucliers humains. Pendant ce même laps de temps, le régime syrien a tué 817 Syriens''.

Écrit par : Corto | 23/11/2012

Excellente analyse, malgré les précautions oratoires nécessaires pour un Homme politique connu et reconnu.

Il est clair que l'hypocrise sur ce dossier devrait arrêter les Palestiniens ont Droit à un Etat normal responsable et donc compatble aux yeux du monde.

Ces bombardements israéliens sont une mauvaise publicité pour cet Etat démocratique mais qui depuis quelques années mène une politique d'extrême droite très nocive.

Autant les jeunes Israéliens que les jeunes Palestiniens ont Droit à la vie, au progrès et à une vie meilleure.

La haine est trop entretenue de part et d'autre.

Votre voix est donc claire et importante à mon avis même si c'est depuis votre fauteuil car beaucoup pensent comme vous mais se taisent par prudence ou simpelemnt par lâcheté.

Bien à vous

Écrit par : ndoye gorgui | 23/11/2012

En plus vous exagérez les chiffres, vous prenez vos sources chez les partisans du hamas et du hezbollah ?

Écrit par : Corto | 23/11/2012

Se défendre contre des milliers de missiles envoyés par des extrémistes islamistes classés terroristes, tuant leurs opposants de l'olp, est un gage permettant à certains (cherchez mon regard) de qualifier le gouvernement israélien "d'extrême droite" !!!!

Nodye, ne chercheriez-vous pas à faire passer les pro-iraniens du hamas pour des militants de gauche ?

Qu'ils soient (les barbus du hamas avec leurs femmes couvertes de treillis et tergal noire) soutenus par toutes les tendances gauchistes d'occident n'empêche pas au hamas d'éditer depuis une bonne décennie des centaines de milliers de pamphlet comme les "sages de Sion" ou mein kampf, une page en arabe et sa contre-page en allemand, mais il vrai que cet auteur maudit, se disait lui aussi, nationaliste et avant tout "sozialist", bref, nazi !

Alors selon votre profonde analyse de bistrot mal fréquenté, et en dépit de tous ces signes, vous arrivez encore par le biais de troublantes contorsions à inverser les rôles sans complexe ?

Une frontière avec d'un coté de braves bisous-nours gauchistes distribuant mein kampf à des gamins cantonnés dans des madrassas dans lesquelles les maths, passent très loin derrière les sourates et de l'autre côté (de cette frontière) de méchants politiques "d'extrême droite" dépensant des centaines de millions pour mettre au point des armes défensives capable de stopper en plein vols des gentils missiles made in Iran ?

Ndoye, vous y allez un vite, respirez un bon coup et revenez sur terre ! Vous vivez dans un pays ayant interdit la construction de minarets, ne l'oubliez pas ! En Israël les mosquées et leurs minarets sont financés par l'état, qu'est ce qui se passerait en Suisse, si des islamistes tiraient des centaines de missiles par mois ou par jour ? Vous êtes vous au moins posez la question ? Il serait temps de le faire !!!!

Qui sait, peut être qu'un jour, la Suisse devra se procurer des systèmes "kipat barzel" (dôme de fer), ou d'autres petits joujoux permettant de stopper, qui sait (bis) de gentils pro-mollahs attirés par les fromages de la Gruyère !!

Écrit par : Corto | 23/11/2012

Jacques-Simon,

"Evidemment, la mort de civils palestiniens nullement armés" ???

15'000 missiles tirés sur Israël depuis 2001, certains de ces missiles contiennent 90 kilos d'explosifs 4 fois plus puissants que le C4, pour vous ça relève de Franz-Carl Weber ?

Un seul de ces petits engins "nullement armé" en plein place du Molard, histoire de s'éclater en bonne compagnie, ça vous tente ?

En plus, Gaza est à 100% sous contrôle du hamas, il n'y à plus "d'occupation" depuis 2005, que veulent t-ils de plus et pourquoi Morsi ne tient pas ses promesses, une ouverture totale des la "frontière" entre l'Egypte de 2012 et l'Egypte de 1967, avant que ce pays ne déclare la guerre avec une bonne vingtaine "d'alliés" contre ce petit pays alors peuplé de 3,5 millions de juifs ?

Ces 20 pays ayant attaqués Israël en 1967, étaient également "nullement armés" ?

Jacques-Simon, n'écrivez pas n'importe quoi, les écrits restent !!!

Écrit par : Corto | 23/11/2012

Un article absurde dont aucune phrase ne tient debout. Je pense que vous prenez vos lecteurs pour des cons. pfff, une perte de temps cette lecture

Écrit par : Hend | 24/11/2012

TOUT CECI POUR DIRE QU'IL YA PAS DE SOLUTION ENTRE ISRAEL PALESTINE SYRIE ET D'AUTRES.

EST CE QUE TOUS CES JUGES ET COMMENTATEURS CONNAISSENT CE QUI SE JOUE REELLEMENT DANS CETTE REGION ?

ILS DEVRAIENT VISITER L'HISTOIRE PEUT ËTRE.
UNE CHOSE EST SURE CE N'EST PAS DANS LA HAINE RECIPROQUE QU'ON TROUVERA UNE SOLUTION. IL FAUT D'ABORD PEUT ETRE COMMENCER PAR DESAMORCER LA HAINE ET SE FAIRE CONFIANCE. VOULOIR VRAIMENT LA PAIX RIEN QUE LA PAIX !!!

Écrit par : NOUR | 24/11/2012

Bravo pour cette analyse équilibrée.

On ne devrait pas oublier que le rapport des victimes est de 1 à 20.
De quel coté est la force (ou son abus)?

Ce n'est pas parce que Assad est un assassin qu'Israël doive se comporter de la même façon!

Écrit par : lompin | 25/11/2012

Et que dire des propos de ces journalistes?
Sur la BBC, Owen Jones, journaliste de The Independent, ne mâche pas ses mots en parlant de l ’agression israélienne contre Gaza : http://youtu.be/NP3cY6q9aDI
Abby Martin, journaliste de Russia Today (RT) pointe du doigt le comportement d ’Israël pendant l ’opération « Pilier de la défense ». En effet, Israël a volontairement bombardé l ’immeuble des médias à Gaza.
Est-ce que RT était visé ? En tout cas, en guise d ’excuse, Israël a envoyé un email de menace à Moscou par rapport à la couverture partial de RT dans ce conflit :
http://youtu.be/FG2sgw2No8c

Écrit par : Hani Ramadan | 27/11/2012

Les ndoye gorgui et ramadan pratiquent la censure islamique sur leurs blogs mais ne se gênent pas de venir sur les autres blogs raconter leurs salades sans être censurés!

Oui, il y aura un jour un état palestinien mais avant, il faudra remettre de l'ordre dans un proche orient décadent, fasciste qui veut tuer le juif, le mécréant et le reste que désormais tout le monde connait, dont convertir le monde à l'esclavage de leur obscurantisme. Israël doit consolider ses frontières une fois pour toute, assurer sa sécurité coûte que coûte et ainsi obliger Abbas à des négociations en sortant des ses alliances pourries.

La reconnaissance de l'ONU n'est en aucun cas une fondation pour créer cet état.

Si mon voisin veut me tuer avant de construire sa maison, je le tue ou je le fais éliminer. C'est la règle de bon sens.

Si mon commentaire ne passe pas je ne vous en voudrai pas mais au moins vous l'aurez lu. Merci de votre attention.

Écrit par : Pierre NOËL | 30/11/2012

Lompin, il ne me semble pas que les manifestant syrien, il y 2 ans, avaient tirés 15'000 missiles sur des civils ???

Ils ne demandaient qu'une réforme démocratique !!!

Écrit par : Corto | 30/11/2012

Hani Ramdan,

Que fait l'Egypte des frères pour ses frères de Gaza ?

L'électricité vient elle d'Egypte ?

L'eau, vient elle d'Egypte ?

Quotidiennement. 150 camions de nourritures et de biens viennent-ils d'Egypte ?

La frontière entre Egypte et Gaza, pourquoi existe t-elle ?

Gaza n'est-il plus égyptien ???

Depuis quand Gaza n'est plus égyptien ??

ça vos journalistes de la BBC, n'en parlent pas tellement !!!

Écrit par : Corto | 30/11/2012

Finalement, les seuls "frères" sur lesquels les gazaouis peuvent compter, sont bien les israéliens !!!

Même lorsque ceux-ci en remerciement leurs lancent 15'000 missiles en 11 ans !!!

Sans parler des slogans antisémites !!!

Écrit par : Corto | 30/11/2012

Jacques-Simon,

Si l'Egypte osait !!!

Écrit par : Corto | 30/11/2012

Les commentaires sont fermés.