06/03/2012

PLR: tous avec Pierre Maudet

A Genève, la campagne pour la succession de Mark Muller au Conseil d’Etat est lancée. Ou plutôt, les candidats  à la candidature au sein de leurs partis respectifs sortent du bois. Sortie immédiate et tonitruante du candidat MCG. Apparition plus feutrée d’un Vert libéral. Mais chez les Socialistes on veut montrer que l’on n’aurait que l’embarras du choix : tant de belles têtes politiques !

Au PLR, les choses se présentent autrement. Heureusement. Après la secousse subie, il serait en effet dommageable qu’une primaire doive départager plusieurs candidats. Les événements commandent un grand rassemblement pour un grand élan autour d’un seul candidat. Le PLR a ce candidat : c’est Pierre Maudet actuel maire de Genève.

Certes, il y aura des esprits chagrins pour trouver que sa trajectoire politique se déroule un peu vite. Il y a aussi quelques rancunes issues de la dernière campagne pour le Conseil administratif. Il y a encore, et peut être surtout, que le mariage entre Libéraux et Radicaux fut plus de raison que d’amour coup de foudre et que les remous de toutes sortes n’ont guère ressemblé à un voyage de noce calme et voluptueux. De là à ce que, par exemple, une tentation de candidature à la candidature travaille plus ou moins telle ou telle personnalité libérale, il n’y aurait qu’un pas qu’il ne faut pas franchir. D’ailleurs, les premières réactions proprement libérales laissent penser que la situation a été bien comprise. La secousse subie doit donner pleine conscience au Libéraux-Radicaux que la bataille qui s’annonce est celle du PLR comme tel et que la seule chance de retrouver le siège abandonné par Mark Muller est de se rassembler sans la moindre ambiguïté, avec la plus grande détermination, dans une totale unité autour du candidat déclaré le plus connu, le plus à même d’attirer les électeurs : c'est-à-dire Pierre Maudet. Aucune personnalité ne peut dire qu’elle est sans défauts. En l’occurrence, avec encore la fougue de la jeunesse mais au bénéfice déjà d’une solide expérience d’un exécutif l’actuel Maire de Genève est indiscutablement doté de belles qualités et  d’un sacré tempérament politique. Sa capacité de communiquer, d’expliquer, de persuader  est évidente sinon impressionnante. Quant à la discipline de collégialité requise d’un membre d’un exécutif , il a eu, Oh combien, l’occasion de l’assumer en étant minoritaire dans le Conseil administratif de la ville.

On le sait bien, malgré parfois beaucoup de tapage, les compétences des communes sont limitées dans le canton de Genève ; y compris celles de la ville. Quand on observe ce qui s’y passe on conclut que c’est une chance. Indéniablement, c’est à l’échelon du canton que les visions, les options les actions déterminantes peuvent avoir lieu. On peut croire, qu’à cet échelon, Pierre Maudet donnera toute sa mesure et que son énergie aura des prolongements sur la réalité à forger. C’est donc dans ce registre , autour de ce candidat que le PLR genevois doit montrer dès maintenant qu’il joue cette carte là et qu’il la voit gagnante.

17:26 | Lien permanent | Commentaires (3) |  Imprimer | |  Facebook | | | |

Commentaires

Et n'oubliez pas de mettre E Stauffer à la police, à la place de I,Rochat.

Écrit par : Safin | 06/03/2012

Bientôt, vous irez chercher vos sauveurs politiques à la crèche!!

Quelle décrépitude pour ce parti libéral qui a commis en politique des hommes comme feu le professeur de grec Olivier Reverdin, jamais remplacé à ce haut niveau de compétences par les pâles élus suivants du parti libéral.

Que ce dernier meure encore une fois, avec l'échec patent de ses deux élus au gouvernement cantonal, en devant soutenir le jeunot radical ennemi de l'UDC, accessoirement du PDC. Voilà une terrible déchéance, d'autant que quoique vous pouvez penser, les chances d'élection du petit Maudet sont minces si l'on regarde objectivement le tableau des forces de partis en présence.

Les vieux radicaux comme j'en étais ne se reconnaissent pas dans le gauchisme utilisé par le Maire de Genève pour se démarquer des autres membres du PLR. De plus, certaines de ses anciennes déclarations tonitruantes restent en travers de la gorge de beaucoup d'électeurs se rattachant à la droite politique de notre pays.

Écrit par : simonius | 06/03/2012

Pierre Maudet est réellement un excellent candidat et très certainement le meilleur de tous les "papables". Loin des beaux-parleurs de législatifs, il "mouille sa chemise" depuis plusieurs années au sein d'un executif plus dogmatique qu'actif et fait avancer ses dossiers pour le bien des habitants de Genève. Cependant, à sa place, je ne me réclamerais pas trop ouvertement du PLR ; ce parti a accumulé trop de casseroles, d'intrigues et de revers ces derniers temps et ceci pourrait nuire à la crédibilité de Pierre Maudet.

Écrit par : A. Piller | 06/03/2012

Les commentaires sont fermés.